Qui suis-je?

Je suis Marion Daviaud. Créative, passionnée et anti-conformiste, j’ai évolué pendant presque 10 ans dans le milieu de la création artisanale et contemporaine.


Le constat qui m’a sidérée…

« Il est temps de vivre la vie que tu t’es imaginé. »
Henry James

J’adorais mon métier de créatrice, mais, j’ai bien été obligée d’admettre que la vente de mes créations ne suffisait pas pour vivre convenablement. Et le plus dramatique, c’est que je n’étais pas la seule, loin de là.

J’ai dépensé tellement d’énergie pour si peu de résultats, je me suis fatiguée et démotivée. J’ai accepté des projets moins épanouissants, mais qui avaient au moins le mérite de faire du chiffre d’affaires. J’ai même dû prendre des petits boulots alimentaires. Même si c’était temporaire, je l’ai vécu comme un échec, un désaveu.

Je suis sûre que tu sais de quoi je parle. Combien de fois ai-je entendu dans la bouche d’autres artisans créateurs “la liberté coûte cher!”? Beaucoup trop souvent à mon avis.


Puis j’ai compris…

« On dit que le temps change les choses, mais en fait, nous devons changer les choses nous-même! »
Andy Warhol

Je me suis vite rendu compte que nous ne mettons clairement pas suffisamment notre potentiel et nos ressources créatives au service de la vente. La VENTE, le mot est presque tabou, comme s’il y avait quelque chose de malhonnête à demander de l’argent en échange de notre travail.

Ma conviction profonde est que c’est en affirmant, en révélant leur identité artistique que les entrepreneurs créatifs se différencieront et trouveront des débouchés commerciaux.

C’est en sortant du lot que l’on est remarqué, que l’on est reconnu et que l’on attire à nous clients et prescripteurs. A l’inverse en restant anonymes, nous restons ignorés et nous courons après le client. Nous contenons trop souvent notre potentiel créatif de peur de ne pas trouver notre public alors que c’est exactement comme cela que nous freinons notre impact sur le public.

Mais c’est vrai, une identité, ça se structure si l’on veut en faire une véritable force. Une signature construite est la base saine qui te permet d’élaborer une stratégie marketing et un discours commercial cohérent et impactant.

Il faut vendre ce que l’on fait au lieu de faire ce qui se vend (ou ce que nous croyons qui va se vendre)!


Donc maintenant…

« Ne soyez pas inquiet si vous faites des vagues simplement en étant vous même. La lune fait ça tout le temps. »
Scott Stabile

On a tous des talents et on devrait tous pouvoir en vivre, même si ce talent est artistique.

Réussir va bien au-delà de l’enjeu de générer du chiffre d’affaires. Développer ton business créatif, c’est te permettre de continuer d’apporter du beau, de la passion, de l’enthousiasme, du sens, dans ce monde, c’est le faire progresser. C’est peut-être idéaliste, mais je suis convaincue que t’exprimer et déployer ta créativité, c’est propager une nouvelle vision du monde, une vision différente.

C’est vrai, je suis idéaliste, mais je suis aussi pragmatique, réaliste (ce n’est pas incompatible!) et je peux t’aider, méthodiquement, à (re)prendre du plaisir et de l’aisance dans la commercialisation et de la promotion de ton travail.

C’est magique de voir éclore les personnalités singulières et audacieuses de mes clients!

Tu peux déjà lire mes articles et voir si ça te parle. C’est ici que ça se passe.

Tu peux aussi t’inscrire à « La messagère », je m’y exprime très librement pour te transmettre conseils, réflexions et énergie! :


Mais encore…

– Ma philosophie de vie : « Tout est possible! »

– J’ai beaucoup de mal à vouvoyer. Ce n’est pas par manque de respect, c’est juste parce que j’aime avoir des relations simples et particulières avec les gens. Ne t’offense donc pas si je te tutoie.

– Changement de dernière minute : je devais m’appeler Estelle, mais quand je suis née, mes parents ont trouvé que le bébé qu’ils avaient dans les bras avait plutôt une tête à s’appeler Marion. Ils m’ont tout de suite trouvé un air coquin et rieur.

– Enfant, j’ai découvert ce morceau en vinyle chez une de mes tantes. Jamais aucune musique ne m’a autant pris aux tripes depuis, quelle puissance!

Dans l’antre du roi des montagne – Edvard Grieg

– J’ai appelé ma deuxième fille Eléanore, entre autres, en référence à Eléanor Roosvelt qui a dit “l’avenir appartient à ceux qui croient en la beauté de leurs rêves”. Inspirant!

– Mes plus vieux souvenirs sont presque tous liés à des activités manuelles et artistiques (peinture, poterie, modelage, etc…), ou à la nature. Et ce sont les deux choses qui me rendent vraiment vivante!

– Je reste fondamentalement une artiste :
*Je peins. Grâce à ce médium, je m’exprime de manière très instinctive, intuitive, sans réfléchir, sans intention, avec force et spontanéité. Pour moi, c’est un véritable outil de connaissance de soi, c’est même résolument thérapeutique parfois.
*J’écris aussi. C’est aussi vital que la peinture. Peut-être lirez-vous un jour mon roman ou mes poèmes…
*Je fais aussi de la photo. Là, c’est mon côté beaucoup plus rigoureux qui s’exprime. Une certaine forme d’abstraction et la couleur : c’est ce qui caractérise mon travail photographique.

On se retrouve sur instagram? C’est le lieu idéal pour la photo 😉

– En parlant de livre, peut-être me croiserez-vous dans les linéaires de votre librairie. J’ai eu le plaisir de contribuer à deux livres en tant créatrice. Il s’agit de “Palettes” et “Design nature”. Je compte cette expérience parmi les plus enrichissantes de mon parcours d’artisan créateur.

« Le hasard fait bien les choses. A la recherche de talents pour la réalisation de mobilier et d’objets en palettes pour un ouvrage, un ami me parle de Marion et de ses quelques réalisations avec ce matériau. Une rencontre qui deviendra une belle histoire de partage : généreuse, créative, discrète, bricoleuse, ingénieuse… Marion transmet sa passion de l’objet avec simplicité. Elle possède un véritable savoir-faire, alliant la technique et l’imagination, la matière et la poésie !”
Aurélie Drouet,
auteur des livres « Palettes » et « Design nature »